En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation du site. Pour plus d'informations, gérer ou modifier vos paramètres de cookies, cliquez-ici.

Fermer x

01/07/2018

BILAN DEUXIÈME TRIMESTRE 2018


Le premier semestre 2018 aura été marqué par une nouvelle remontée des taux directeurs de la Fed et par l’annonce de l’arrêt du programme d’achats d’actifs à la fin de l’année de la BCE. À cela est venu s’ajouter le durcissement du discours de Donald TRUMP sur la taxation des produits importés avec notamment l’intention d’accélérer la mise en place des taxes sur le secteur automobile européen, mais aussi des mesures concernant le secteur de la technologie avec une portée mondiale. Ce parti pris de la stratégie du président américain qui souhaite montrer sa détermination avant les élections de mi-mandat aux États-Unis prévus pour novembre
2018.


Malgré un ralentissement de la croissance en zone euro sur les 6 premiers mois de l’année
essentiellement dû à des phénomènes externes comme la météo, des grèves dans certains pays… il n’y a pas de remise en cause de la solidité européenne. Plusieurs indicateurs viennent étayer ce constat notamment la poursuite de la baisse du chômage, un début d’accélération des salaires et le rebond des PMI composites de la zone euro après 4 mois de baisse.
À fin juin, nos indicateurs nous permettent de trouver beaucoup de valeurs de grande qualité à prix raisonnable. Cela n’était pas le cas à la même époque l’année dernière. Les primes de
risque de ces valeurs, au coeur de nos portefeuilles, sont beaucoup plus favorables.
Nous anticipons donc un deuxième semestre beaucoup plus adapté à notre gestion d’un point de vue boursier : notre création de valeur ne s’est pas encore révélée et notre « réservoir d’alpha » est toujours intact.


Depuis l’origine de Roche-Brune, notre processus de gestion...


Cliquez ici pour le lien complet du BILAN T2 2018 (version PDF)